Sellerie Ibérique LA GARROCHA

Rejoignez notre communauté 

de plus de

20.000 fans!

Sellerie Ibérique La Garrocha sur Facebook

Sellerie Ibérique La Garrocha sur Instagram

PROMOTIONS

Voir les promos

Catégories

Frais de port

 

FORFAIT FIXE:


10€

France métropolitaine

Allemagne

Belgique

Luxembourg

Pays-Bas


GRATUITS dès 150€ d'achat

http://www.sellerie-iberique.com/Gratuit.gif

 

 

15€ 

Autriche

Espagne

Irlande

Italie

Portugal

Royaume-Uni

Suisse

 

 

 

Autres pays,

veuillez vous reportez

à notre page

livraisons

 

 


http://www.sellerie-iberique.com/colissimo-co2-2.png

 

http://sellerie-iberique.com/catalog/img/p/1145-4853.jpg

Le poids de la selle, un critère de choix?

 

Voici un article très bien fait, tiré de l'excellent blog www.saddlefitting.fr

Merci Fifik pour l'autorisation de diffusion. 

 

-------------------------

 

Bien souvent, quand vient le moment d'acheter une selle, les gens se posent la question du poids de la dite selle. Et à chaque fois que j'entends ça, je me demande pourquoi.

Il y a peu, je reçois un message d'une cavalière d'endurance. Elle m'explique qu'avec la selle qu'elle a actuellement, lorsqu'elle utilise son tapis plombé en course (une sorte d'amortisseur assez épais et méga lourd que l'on place entre la selle et le tapis), son cheval blesse.

Alors OK, que ce soit en courses de galop ou en endurance, on a des poids minima à respecter, pour des raisons d'équité entre les concurrents (ce fameux système des handicaps), c'est logique d'utiliser des artifices pour jouer selon les règles. En courses sur hippodrome, le jockey pèse pas ben lourd, adopte une position où son poids est vraiment amorti par ses jambes, et passe à tout casser 10 mn sur le dos de son cheval ; l'adaptation de la selle est un problème relativement peu pertinent. Mais en endurance on passe parfois plus de 10h en selle, dans une position qui soulage bien moins le dos du cheval : l'adaptation de la selle est cruciale, et l'utilisation de tapis qui fausse l'équilibrage et la portance est à éviter au maximum.

 

Or, dans les critères de choix de ma cavalière, il faut que la selle soit légère. Wait... What??? Pourquoi ne pas acheter une selle plus lourde, dans ce cas? Certes il faut justifier d'un poids minimum en course, mais on sait à peu près combien on pèse, donc on peut choisir et équiper sa selle en conséquence?  j'ai eu du mal à comprendre, et j'en ai toujours.

D'autant que le paramètre "poids d'une selle" n'est pas vraiment pertinent. Pourquoi? parce qu'une selle classique pèse environ 5 kgs, et le cavalier de 10 à 20 fois plus. La part de la selle dans le poids total du "paquetage" du cheval est donc négligeable. Si on veut gratter du poids sur la selle pour que son cheval ait moins lourd sur le dos, on enlèvera au mieux 2 kg de la selle. Autrement dit, par rapport au poids global : peanuts.

En outre, si le cavalier bouge sur le dos du cheval, la selle, elle, ne bouge pas (si elle est adaptée, of course). Elle est solidaire du dos du cheval, donc son poids ne représente pas une masse en mouvement qui exerce des forces. Au contraire! elle permet de mieux répartir le poids du cavalier, et, en lui offrant une surface stable et rigide, lui permet de s'équilibrer et de se stabiliser pour avoir un minimum d'impact sur le dos du cheval.

On a vu dans d'autres articles que plus la surface portante était importante, mieux les pressions étaient réparties. Les selles qui offrent les plus grandes surfaces portantes à ma connaissance sont les selles de travail, desquelles découlent les selles dites "longue distance" (type McLellan par exemple). Par selles de travail j'entends les selles camargues, ibériques ou américaines. Or quiconque s'est déjà retrouvé confronté à l'un de ces modèles de selle sait qu'elles ne sont PAS légères! une bonne selle américaine en cuir, c'est au moins 15 kgs, une selle ibérique un peu moins. Et les selles de rando / trail / TREC ne sont pas légères non plus, pas plus légère qu'une selle anglaise de toute façon.

Ceci tient en bonne part à la conception de l'arçon : les arçons sont plus volumineux, les bandes d'arçon plus larges, donc forcément, oui ça pèse lourd. Ensuite, un cuir de bonne qualité tanné et teint pour durer, ça pèse lourd aussi. Le veau, c'est léger, c'est joli, mais vous utilisez une selle en veau pendant 10 jours de rando, dans les branches, la poussière, la boue, les rivières ou sous la pluie, euhhh comment dire... votre selle est fichue. Si vous rajoutez à ça les autres matériaux qui constituent la selle (feutre, mouton, laine, mousse, aciers), vous arrivez assez rapidement à un poids à 2 chiffres.

  

En sellerie traditionnelle, il y a une trentaine d'années, on disait d'ailleurs qu'une selle devait faire 10% du poids du cavalier ; ce qui signifie qu'à partir du moment où vous avez un cavalier qui fait 60kg, la selle devrait techniquement peser 6kg, ce qui est plus que la plupart des selles anglaises que l'on trouve aujourd'hui. Ces selles anglaises et leurs dérivées sont plus légères parce que moins volumineuses, les arçons sont plus fins pour offrir + de proximité avec le cheval et l'habillage est plus fin également... mais elles ne sont pas conçues pour passer des heures et des heures en selle (c'est pour ça que vous verrez rarement un randonneur au long cours en utiliser!). Dans les disciplines classiques, on reste rarement plus de 2h en selle de toute façon.

Les selles se sont allégées au fil du temps avec l'utilisation de nouveaux matériaux synthétiques, arçons carbone ou résine, mousses dans les panneaux à la place de la laine, revêtement synthétique au lieu de cuir, etc. Tout ça a donc considérablement allégé le poids moyen des selles, qu'elles soient western ou classiques. Mais du coup, on a fait de ça un critère marketing, parce que c'est facile à chiffrer et que la notion de poids (de masse, si je voulais être physiciennement correcte) est connue de tous, que ça parle à tous, et que de toute façon dans notre société, plus c'est léger mieux c'est... mais NON!!! Guichard le dit lui-même sur son site : "n'importe qui de sensé sait que plus une selle est allégée ... plus elle sera fragile ! Sinon, on monterai tous avec des selles de galopeurs!" Alors, c'est plus ou moins vrai (pas certaine qu'un arçon carbone soit plus fragile qu'un arçon bois), mais comme me l'a dit Glenn l'autre coup, "la qualité a un poids", et ça c'est vrai. Et ce qui est encore plus vrai, c'est que c'est pas tant le poids que l'équilibre qui est important. Une selle peut être légère, si elle est mal équilibrée, sa conception sera mauvaise...

Pour finir, un peu de chiffres grâce à une étude d'Equimetric, citée ici, grâce à des mesures prises au tapis à capteurs de pression.

Une selle classique ne pèse peut-être seulement 7 à 8 kg, mais la répartition du poids du cavalier est 3 x inférieure à celle d’une selle western. Ainsi la pression au cm² sur le dos est 3 fois supérieure avec une selle classique. Les selles classiques ont une surface d’appui de 1400-1500 cm2, les selles de rando et de western de plus de 2000 cm2.

Un cavalier de 70kg ’’pèse’’ environ une fois et demi son poids au pas, et trois fois son poids au trot et galop (à cause de l’accélération de l’allure... si tu sautes sur ta balance, tu verras ce qu'elle te dit !) Donc ça fait : 70g/cm2 au pas pour une anglaise et 140g/cm au allures supérieures, respectivement 50g/cm2 et 100g/cm2 pour les western/randos. Les chevaux commencent a souffrir a partir de 130g/cm2 de pression moyenne.

A noter que ces valeurs sont ’’idéales’’ : c’est ce qu’on obtient avec une selle qui est parfaitement adaptée au cheval. Ce qui est rarement le cas... A noter aussi pour la comparaison que l’homme commence a se faire des nécroses a partir de 80g/cm2 (dans le cas de personnes malades, alitées et affaiblies - quid du sportif entraîné?)

En pratique, je trouve souvent du 350 à 650g/cm2 sur des selles très inadaptées (pression qui ne s’exerce que sur une toute petite surface) et cela autant sur les western, rando ou anglaises.... Les anglaises sont souvent trop étroite au garrot et/ou angles des matelassures pas adaptés à l'arrière. Très souvent placées trop en avant, comprimant les épaules. Les western sont trop longues et ’’lèvent’’ a l’arrière a chaque pas du cheval, comprimant la zone derrière les épaules, effet accentué par le fait que le sanglage d’une western est souvent placé trop en avant.

Y a-t-il besoin d'en rajouter? non.

LA QUESTION DU POIDS D'UNE SELLE N'EST PAS PERTINENTE. CQFD.

(si, dans un cas : pour le confort du cavalier. C'est TOUT).

Si vous souhaitez alléger le dos de votre cheval, n'allégez pas la selle. La selle est fixe sur son dos, son poids n'a que peu d'impact en soi. Par contre, vous, vous bougez. Votre poids dans le mouvement est considérable, votre masse se retrouve multipliée jusqu'à 10 fois à la réception d'un gros saut, par exemple. Alors si vous voulez vraiment alléger le dos du cheval, 1. faites un régime et 2. travaillez à centrer votre assiette pour être le plus fixe possible. C'est dur, mais c'est la vie.

A bon entendeur, salut!


AccueilAccueil

MESSAGE IMPORTANT


Pour une livraison 

avant Noël,

le dernier jour de

commande est le

21 décembre 2017

avant 11h00.


Pour une livraison vers la

France Métropolitaine,

d'articles indiqués

en stock.


http://www.sellerie-iberique.com/sapin.gif


LIVRAISON RAPIDE

Toute commande

d'articles portant

la mention

EN STOCK

et payée

par carte bancaire

est expédiée sous

1 à 2 jours ouvrés

Paiement sécurisé

Nouveautés

Voir toutes les nouveautés

Panier  

(vide)

FAQ

Avez vous besoin d'aide ? Consultez notre FAQ.

Newsletter